Prévention des risques

Qu'est-ce qu'un risque majeur ?

DICRIM risques majeurs Brignais

Un risque majeur se caractérise par la confrontation d’un événement potentiellement dangereux, « l’aléa », avec des enjeux humains, économiques, environnementaux…

Les risques « majeurs » se caractérisent par leur faible probabilité, si faible qu’on la néglige trop souvent, et par leur gravité envers les populations, les biens ou l’environnement. Même si le risque peut être réduit grâce à des actions humaines, il faut souligner que celles-ci ne conduiront jamais au risque zéro.

Les risques « majeurs » identifiés à Brignais

Risques naturels
– L’inondation
– Le séisme

Risque technologique
– Le Transport de Matières Dangereuses (TMD)

Sirène : mode d’emploi

Installé sur le toit de l’Hôtel de Ville, ce dispositif prend place dans le cadre du Plan communal de sauvegarde en cas de survenance d’un risque majeur (chimique, météorologique…). Comme toutes les sirènes composant le Réseau national d’alerte, celle de Brignais fait l’objet d’un essai le 1er mercredi de chaque mois, à midi précise.

Le signal d’alerte est le même sur tout le territoire national : il se compose de trois séquences d’une minute et 41 secondes, séparées par un silence de 5 secondes. Le son est
modulé montant et descendant. Un signal continu durant 30 secondes indique la fin de l’alerte.

Le DICRIM : prévenir pour mieux agir

Le Document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) a pour but :

  • d’informer la population des risques présents sur la commune et des mesures de prévention mises en place pour se protéger ;
  • donner à la population les consignes de sécurité à respecter en cas de crise.

Ce petit guide est donc à lire attentivement et à conserver précieusement.

Il est également disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville

DICRIM
Ville de Brignais

Risques d'inondation

La commune de Brignais est concernée par des risques d’inondation. De ce fait, l’Etat a prescrit en janvier 2003 un Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI).

Un nouveau Plan de prévention des Risques naturels d’inondation du Garon a été approuvé e 11 juin 2015.
Il tient compte désormais de l’ensemble des 27 communes du bassin versant.

Il remplace le PPRNi qui avait été approuvé le 28 juin 2007 sur 6 communes situées à l’aval du bassin versant : Brignais, Givors, Grigny, Millery, Montagny, Vourles.

Ce nouveau PPRNi prend en compte :
– La problématique du ruissellement
– L’encadrement de l’urbanisation sur l’ensemble des zones inondables, et non uniquement sur les zones les plus urbanisées

Il est annexé au Plan local d’urbanisme.

 

QU’EST-CE QUE LE PPRI ?

Il s’agit d’un document réglementaire de gestions des sols pour la protection des personnes, des biens et de l’environnement.

Cet outil de prévention a pour objectifs :

  • le contrôle du développement en zone inondable jusqu’au niveau de la plus forte crue historique connue ou au moins de la crue centennale (crue qui a une chance sur 100 de se produire chaque année)
  • la préservation des champs d’expansion des crues.

Le PPR interdit la construction dans les zones les plus exposées ou qui présentent un intérêt pour le laminage des crues.
Il réglemente la construction dans les zones modérément inondables, en fixant par exemple une cote de plancher à respecter au-dessus du niveau de la crue de projet (cote de mise hors d’eau).

Le PPR peut également prescrire ou recommander des dispositions constructives (exemple : la mise en place de systèmes d’étanchéité sur les ouvertures).

Un court-métrage pour se souvenir de la crue de 2003

« Ça n’arrive pas qu’aux autres » 
Pour conserver la mémoire des crues du Garon et du Mornantet du 2 et 3 décembre 2003, le SMAGGA a confié à l’IRMa la réalisation d’un court métrage sur cet événement climatique majeur.

Ce documentaire d’une quinzaine de minutes a été construit à partir de témoignages et d’images d’archives.

PPRNi du Garon
Règlement final
Carte de zonage
Brignais
Face à l'inondation
Les bons réflexes

Risques géologiques

Il est indiqué dans le titre II, paragraphe 3 du rapport de présentation du PLU, que la commune est concernée par des risques géologiques. Ces risques géologiques ont été répertoriés à partir de 1989 d’après une cartographie réalisée par le CETE et la DDE du Rhône.

Dans le cadre de la révision du PLU, la Ville a engagé une étude qu’elle a confiée au cabinet HYDROGEOTECHNIQUE (mars avril 2006 – rapport d’étude géotechnique). Cette étude a révélé des zones d’aléas faibles de glissements légers de terrains et ravinements et a donné un certain nombre de préconisations lors des projets de construction.

Le PLU de Brignais prend en compte les conclusions de cette étude à double titre :

– par une identification du périmètre des risques géologiques qui sont reportés sur le plan de zonage
– par une série de prescriptions qui sont intégrées dans le règlement du PLU (article 11 des dispositions générales du règlement).

Compte tenu des pentes des secteurs concernés par les risques, les constructions seront autorisées par des recommandations portant sur :

– les terrassements (limitation des mouvements de terre….)
– la gestion des eaux (gestion des eaux de ruissellement, dispositifs tampons….)
– des fondations et implantations de construction (retrait des zones de pentes, respect des règles d’art….).

Lorsque la pente est forte (> 20°), les constructions ne sont pas autorisées.

Il est rappelé que les différents sites qui sont classés sur Brignais en zone d’aléa faible sont très souvent inclus déjà dans des zones naturelles de protection paysagère et écologique ou bien dans des zones agricoles où les possibilités de construction sont très limitées. Par ailleurs, la plupart des sites de pentes sont classés sur Brignais en espaces boisés classés.

Le risque géologique est donc pris en compte à part entière dans le PLU, aussi bien en matière de zonage que réglementaire.

Carte de zonage
Risques géologiques

Risques industriels majeurs

La préfecture de la région Rhône-Alpes a mis en place un portail d’information sur les risques industriels majeurs : www.lesbonsreflexes.com.

Brignais étant concerné par le périmètre d’information des sites à risques industriels majeurs, vous trouverez sur ce site internet tout ce qu’il est important de savoir sur ces risques, notamment leurs origines et leurs caractéristiques, les moyens d’alerte lorsqu’un un danger est imminent, les précautions à prendre et les gestes à adopter en cas d’accident.

Vous pouvez également y retrouver les dates des réunions publiques, organisées par l’Etat, pour vous informer plus amplement et vous permettre d’échanger avec les industriels, les services de l’Etat et les collectivités territoriales sur la gestion de risques industriels.

Pour tout renseignement complémentaire ou pour toute question, vous pouvez contacter le secrétariat permanent d’information sur les risques industriels majeurs au 04 26 28 60 00

Risques sismiques

Les séismes sont, avec le volcanisme, l’une des manifestations de la tectonique des plaques. L’activité sismique est concentrée le long de failles, en général à proximité des frontières entre ces plaques. 

Lorsque les frottements au niveau d’une de ces failles sont importants, le mouvement entre les deux plaques est bloqué. De l’énergie est alors stockée le long de la faille. La libération brutale de cette énergie permet de rattraper le retard du mouvement des plaques. Le déplacement instantané qui en résulte est la cause des séismes. Après la secousse principale, il y a des répliques, parfois meurtrières, qui correspondent à des petits réajustements des blocs au voisinage de la faille.

Un séisme peut se traduire à la surface terrestre par la dégradation ou la ruine des bâtiments, des décalages de la surface du sol de part et d’autre des failles, mais peut également provoquer des phénomènes annexes tels que des glissements de terrain, des chutes de blocs, des avalanches ou des raz-de-marée.
Les avancées scientifiques et l’arrivée du nouveau code européen de construction parasismique ont rendu nécessaire la révision du zonage sismique de 1991.
Le nouveau zonage sismique de la France entre en vigueur à partir du 1er mai 2011
Notre commune est répertoriée en zone d’aléa faible comme la majorité du département du Rhône qui est classé en zone d’aléa modéré à l’exception de sa frange est.

Ce nouveau classement a des incidences sur la conception des projets de bâtiments neufs et sur les travaux importants envisagés sur les constructions existantes. Les constructions concernées sur Brignais par ces nouvelles dispositions sont les suivantes :
– les établissements recevant du public de catégorie 1 à 3.
– les bâtiments pouvant accueillir plus de 300 personnes.
– les établissements scolaires.
– les établissements sanitaires et sociaux.
– les bâtiments indispensables à la sécurité civile, la défense nationale et le maintien de l’ordre.
– les bâtiments assurant le maintien des communications, la production et le stockage de l’eau potable, la distribution publique de l’énergie.
– les établissements de santé nécessaires à la gestion de la crise.

Réglementation parasismique
applicable aux bâtiments

Risques retrait-gonflement des sols argileux

Les phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux sont dus pour l’essentiel à des variations de volume des formations argileuses sous l’effet de l’évolution de leur teneur en eau. Ces variations de volume se traduisent par des mouvements différentiels de terrain et se manifestent par des désordres affectant principalement le bâti individuel.

En France métropolitaine, ces phénomènes, mis en évidence à l’occasion de la sécheresse de l’été 1976, ont pris une réelle ampleur lors des périodes sèches des années 1989-91 et 1996-97, puis plus récemment au cours de l’été 2003. Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières a réalisé une carte d’aléa retrait-gonflement dans le but de définir les zones les plus exposées au phénomène. Cette carte est téléchargeable grâce au lien situé ci-dessous.

Les zones concernées par ce phénomène, mêmes soumises à un aléa élevé, demeurent potentiellement constructibles. Cependant, certaines précautions doivent être prises pour permettre de réduire la vulnérabilité des constructions. Ce sont pour l’essentiel des règles de bon sens dont la mise en œuvre permet de réduire considérablement les désordres causés au bâti. Le guide, téléchargeable dont le lien figure ci-dessous, présente les différents moyens de réduire la vulnérabilité.

Retrait-gonflement des sols argileux
Cartographie du Rhône
Retrait-gonflement des sols argileux
Guide de prévention