La nappe du Garon placée en situation d’alerte sécheresse

Le Préfet du Rhône a décidé de placer en situation d’alerte sécheresse les nappes d’eaux souterraines dans le département du Rhône et de la Métropole de Lyon. Cette décision se traduit par des mesures de réduction de prélèvements dans les eaux souterraines.

Le réseau d’eau potable est également concerné par des limitations pour les usages domestiques.

Garon alerte sécheresse Brignais

Cette décision du 1er avril 2019 vient renforcer les mesures de vigilance prises par l’arrêté du 1er mars 2019, du fait d’une baisse continue du niveau des nappes.

Le déficit pluviométrique, observé depuis près de quatre ans, n’a pas permis la recharge des nappes d’eaux souterraines, dont les niveaux restent très bas pour la saison. Les pluies du début de l’année 2019 n’ont pas suffi à rétablir une situation normale.

Pour faire face à cette situation de déficit, des mesures de restriction d’usage de l’eau s’imposent sur l’Est lyonnais, le bassin du Garon et sur le secteur concerné par la nappe profonde de la Saône.

Pour les usages professionnels, y compris agricole, une réduction de 25 % des prélèvements dans le milieu doit être mise en œuvre.

Pour les usages domestiques et d’agrément, les mesures de restriction s’appliquent quelle que soit l’origine de l’eau. L’ensemble des mesures est précisé dans l’arrêté préfectoral (cf. tableau figurant dans l’annexe 3 téléchargeable en bas de l’article).

En l’absence de pluies significatives au cours des prochaines semaines, des mesures complémentaires de restriction et d’interdiction des usages de l’eau pourront être prises sur ces zones du département du Rhône et de la Métropole de Lyon.

La situation de vigilance prise le 1er mars pour les eaux superficielles demeure inchangée.

Arrêté préfectoral
1er avril 2019