Le bassin versant du Garon passe en situation d’alerte sécheresse renforcée

Publié le

La préfecture du Rhône a pris un nouvel arrêté le 26 juillet 2019 plaçant les cours d’eau du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon en situation d’alerte sècheresse renforcée.  Des mesures de restriction sont à respecter.

Garon alerte sécheresse Brignais

Compte tenu des baisses préoccupantes des niveaux et débits relevés dans les cours d’eau du département du Rhône et de la Métropole de Lyon, auxquelles s’ajoutent des prévisions pluviométriques défavorables, Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a pris un arrêté qui place en situation d’alerte sécheresse renforcée les cours d’eau de l’ensemble du département [à l’exception du bassin versant du Gier (soumis à une situation d’alerte sécheresse, du Rhône et de la Saône). Les restrictions mises en place par l’arrêté préfectoral du 25 juin 2019 sur les eaux souterraines dans le département du Rhône et de la Métropole de Lyon sont maintenues.

Cette décision sur les eaux superficielles vient renforcer les mesures prises par l’arrêté du 25 juin 2019 sur les cours d’eau du département. Les mesures qui s’appliquent sont les suivantes :

  • pour les usages domestiques et d’agrément, les mesures de restriction liées à une situation d’alerte et d’alerte renforcée s’appliquent quelle que soit l’origine de l’eau ;
  • pour les usages professionnels et agricoles, une réduction de 50 % des prélèvements dans les eaux superficielles doit être mise en œuvre, sauf pour le bassin versant du Gier où cette réduction est de 25 %.

Les restrictions des prélèvements professionnels et agricoles dans les nappes d’eaux souterraines, cadrées par l’arrêté préfectoral du 25 juin 2019, demeurent inchangées.

Ces mesures prennent immédiatement effet

Des contrôles seront organisés par les services de l’État et plus particulièrement par les agents de la direction départementale des territoires, de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, de la direction départementale de la protection des populations et de l’agence française pour la biodiversité.

Les niveaux et débits relevés dans les cours d’eau feront l’objet d’une vigilance particulière. La situation sera réévaluée à la lumière de relevés hebdomadaires.

Dans l’attente de précipitations suffisantes suivies du constat d’un retour à la normale, le préfet du appelle l’ensemble des collectivités territoriales, des professionnels et particuliers au strict respect de l’ensemble de ces mesures et de manière plus générale à l’économie volontaire de l’utilisation de l’eau.

infographie alerte secheresse renforcee
Arrêté préfectoral
26 juillet 2019